Lire Casanova à l’heure de #METOO

Dernière mise à jour : 27 févr.


Salon d'Histoire

-- Le jeudi 03/03 - 19h30 --

Apollinaire célébrait en Casanova l’incarnation de « l’amant tendre et joyeux » (Casanova. Comédie parodique, 1918). Vécues sur le mode de l’inconséquence, les aventures du Vénitien semblent en effet s’inscrire à rebours du « libertinage de la cruauté » (Chantal Thomas) et du tragique passionnel. On ne saurait cependant en négliger la part d’ombre : l’écrivain construit dans l’Histoire de ma vie un récit de soi ambivalent, où l’éloge d’une réciprocité des partenaires dans la jouissance se heurte à la représentation de la violence faite aux femmes, tout comme la célébration d’une virilité triomphante voisine avec l’attrait pour une plasticité des identités sociales et sexuelles. Il s’agira ainsi de relire l’œuvre du Vénitien à la lumière des études de genre pour en restituer la profonde ambivalence, tout en interrogeant les défis méthodologiques et critiques que pose une telle approche.


Raphaëlle Brin est maîtresse de conférences en littérature du XVIIIe siècle à l’École normale supérieure de Lyon. Ses recherches portent en particulier sur l’œuvre polygraphique de Casanova, et plus largement sur les rapports entre normes et marges dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.


Jérémie Ferrer-Bartomeu, docteur en histoire moderne de l'École des chartes, a enseigné à l'Unige, à Neuchâtel et à Fribourg. Ses recherches portent sur les guerres de religion au XVIe siècle, l'histoire des institutions, des conflits et des représentations. Il co-dirige le groupe de recherche international d'anthropologie de la parole (parole.hypotheses.org) et anime la plateforme « Me Racontez Pas d'Histoires ! » (mrpdhistoires.com).


Réservation conseillée : geneve@lyceumclub.ch ou www.lyceumclubge.ch


Participation aux frais : 20 CHF (non membre) / 15 CHF (membre) / 10 CHF (étudiant.e)


Important : Cet évènement se tiendra dans le respect des règles sanitaires en vigueur

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout